SANTE/BIEN-ÊTRE

Régime sans gluten et perte de poids : Que manger ?

le régime sans gluten fait-il maigrir ?

Le grand champion de tennis Serbe Novak Djokovic ventait il y a quelques saisons les mérites du régime sans gluten. Peu de temps après il a été suivi par un autre tennisman, cette fois-ci, un Français, en la personne de Tsonga. Ces déclarations ne sont pas isolées de la tendance depuis un certain temps à la suppression du gluten dans les habitudes alimentaires des européens, notamment celles des Français.

Mais qu’en est-il réellement? Cette tendance popularisée par les célébrités américaines a vite trouvé écho auprès des populations occidentales. En effet, de plus en plus de personnes se mettent à ce régime soit par autorisation du médecin, soit de manière délibérée, a ainsi relevé Brigitte Jolivet, de l’association française des intolérants au gluten (AFDIAG). Loin d’être un simple effet de mode, le régime sans gluten est un remède, bien que les causes de la maladie demeurent encore incomprises, à une intolérance à cette protéine reconnue chez une frange de la population. Cette pathologie est aussi appelée la maladie cœliaque.

Intolérance au gluten

Les céréales font partie des aliments essentiels des européens. Ils sont consommés sous différentes formes et préparations. Aliments riches en protéines, les céréales se révèlent pourtant nocives pour la santé de certaines personnes.

Où trouve-t-on le gluten ?

L’organisme humain reçoit les nutriments et fibres quotidiennement grâce au gluten existant dans les pains et autres aliments à base de féculents. En effet, le gluten est une protéine comprise dans le blé, le seigle, l’orge et l’avoine et de manière générale dans toutes les céréales : les pâtes alimentaires, le couscous, la chapelure, la semoule, la gomme d’avoine, les vermicelles, la farine blanche enrichie, les nouilles, la bière, le soja, mais aussi dans les laitages et autres produits sucrés sous forme de fécules (amidon) utilisées comme liant dans les préparations de boulangerie et pâtisserie. Il est aussi présent dans les hamburgers, les sauces, les friandises, etc. Du gluten peut également se trouver dans les médicaments.

En principe, le gluten ne nuit pas à la santé. Mais cette omniprésence des féculents dans les consommations pose un problème aux personnes souffrant d’intolérance au gluten.

Quelles sont les personnes intolérantes au gluten ?

Les personnes intolérantes au gluten représentent une très faible minorité de la population française, les femmes en constituent la grande partie. Certains signes permettent de déceler la présence de la pathologie : anémie, douleurs osseuses, carence en vitamines, dépression, hépatite, stérilité, épilepsie, etc. Les symptômes se manifestent sur les enfants par la colique, le vomissement, la constipation.

Bien que les causes de la maladie soient encore incertaines, les experts expliquent que les personnes atteintes de cette maladie développent une réaction auto-immunitaire contre le gluten et qui détruit la muqueuse intestinale. Cette maladie est une réaction ininterrompue contre tout gluten contenu dans les céréales. Ce qui à la longue provoque un déséquilibre nutritionnel et peut être source de constipation, diarrhée, dépressions, etc. car des protéines nécessaires à l’organisme ne sont pas absorbées. Afin de remédier à cette pathologie, il est souvent conseillé de supprimer le gluten de l’alimentation.

Le régime sans gluten c’est quoi ?

Le plus souvent, la majorité des personnes soumises à ce régime l’ont été de manière délibérée, sans l’avis d’un médecin spécialisé qui doit conduire le patient dans le traitement.

Un diagnostic médical

Déterminer son statut de tolérance au gluten et éventuellement le régime adéquat à suivre, n’est pas l’apanage du médecin généraliste. Pour cela, il faut un expert diplômé d’Etat. C’est-à-dire consulter soit un diététicien ou une diététicienne, soit un médecin nutritionniste. Celui-ci saura diagnostiquer les symptômes pour avérer l’existence de la pathologie et recommander la suppression s’il le faut des céréales, de l’alimentation. Les examens à faire portent souvent sur un bilan sanguin et une biopsie intestinale afin de confirmer le diagnostic.
Le régime autorisé par l’expert, dure en général toute la vie. Les céréales sont donc éliminées de la consommation quotidienne pour être remplacées par d’autres aliments dépourvus de féculents.

Les aliments autorisés

Au rang des aliments autorisés, il existe ceux de substitution. Vous pouvez facilement vous en procurer. Enfin, le régime a un effet immédiat et bénéfique sur l’organisme.

Parmi les aliments autorisés, sont considérés les repas cuisinés à la maison à partir des produits frais. En règle générale, les produits alimentaires industriels sont interdits car, ils sont souvent composés d’épaississant. Ainsi, les légumes, les fruits, certains produits laitiers sont autorisés. Mais, il faut vérifier sur l’étiquette l’absence de gluten. Il est aussi possible de s’acheter une yaourtière pour ses propres préparations.

Le régime sans gluten : un effet de mode ?

Toutefois, l’effet de mode aidant, le nombre de personnes s’étant mises au régime sans gluten, a permis de voir se développer une industrie de production alimentaire sans gluten : les aliments de substitution. Il s’agit de la famille des farines traitées afin de supprimer le gluten par lavage du pain ou des pâtes alimentaires. Il suffit de se rendre dans n’importe quel supermarché. Il existe également la possibilité de manger sans gluten au restaurant. Effectivement, de nombreux restaurants essaient de répondre aux besoins des intolérants au gluten dont le nombre ne cesse d’augmenter.

Au bout d’un certain temps de régime observé, généralement entre le 6ème et le 12ème mois à compter de la date de début, sont remarqués les 1ers signes de disparition des symptômes. Ce 6ème mois correspond à la période de la disparition complète du gluten dans le corps du patient. D’après des observations, ceux qui ont suivi le régime, en éliminant les produits en conserve ou emballés super vitaminés sortis des industries alimentaires ont vu leur taux de glucides diminué. Ce qui a permis la consommation des produits frais et par conséquent l’augmentation des fibres et nutriments bénéfiques à l’équilibre de leur organisme.

En France, les services sociaux subventionnent la consommation des produits de substitution pour les personnes sous régime sans gluten. Il s’agit des personnes ayant plus de 10 ans. Le montant de la subvention par tête ne dépasse pas les 50 euros.

Comment fonctionne le régime sans gluten ?

D’abord, vérifiez si vous êtes atteint de la maladie coeliaque. Ceci peut être déterminé par un test sanguin, bien qu’une biopsie de l’intestin grêle soit considérée comme la mesure la plus concluante. Il est conseillé aux personnes atteintes de la maladie coeliaque d’éliminer le gluten de leur régime alimentaire, car sa présence déclenche une réponse auto-immune dans l’organisme qui endommage la paroi de l’intestin grêle et bloque l’absorption des nutriments. Des analyses sanguines et un échantillon de selles peuvent également aider à déterminer la sensibilité au gluten.

Cependant, ceux-ci peuvent être délicats car la détection dépend de la consommation de gluten au cours des semaines précédant le test. Entre-temps, étant donné le large éventail de symptômes associés aux sensibilités au gluten, les erreurs de diagnostic et les sous-diagnostics abondent. Un test plus simple ? Évitez le gluten et voyez si vous vous sentez mieux. Les personnes sensibles au gluten n’ont peut-être pas besoin de l’éviter complètement, mais elles devraient se sentir mieux en réduisant leur consommation.

Quels sont les meilleurs produits à acheter pour le régime sans gluten ?

Vous voudrez éviter le blé, l’orge, le seigle, le triticale, un mélange de blé et de seigle, le seitan, un aliment asiatique à base de gluten, et l’avoine, car ils sont vulnérables à la contamination par le gluten. N’oubliez pas non plus que le blé peut porter d’autres noms ; les variétés du grain comprennent le boulgour, la semoule, l’épeautre et le farro.

De plus, le gluten se trouve dans des produits comme le maquillage, les médicaments, les additifs alimentaires, les sauces et les vinaigrettes. Vous devrez donc vous renseigner sur toutes les sources cachées de gluten pour l’éliminer efficacement de votre alimentation.

Tandis que manger sans gluten enlève un morceau de ce que vous pouvez acheter au marché, une abondance d’options reste. Les céréales riches en nutriments comprennent le riz, le millet, le quinoa et l’amarante. Et puis il y a la multitude d’aliments entiers non transformés, comme la viande, la volaille, les fruits, les légumes, les noix, les haricots, les légumineuses, les œufs et les produits laitiers.

Aliments transformés et régime sans gluten

Méfiez-vous des aliments transformés sans gluten qui peuvent vous remplir de calories vides. Ces produits compensent souvent le gluten par un surplus de sucre et de gras. De plus, ces produits échangent régulièrement des farines de blé entier, qui fournissent des nutriments, avec des substituts moins nutritifs et à forte teneur en glycémies.

Parce qu’il s’agit d’un mode de vie alimentaire – et non d’un régime alimentaire structuré – vous êtes seul pour déterminer combien de calories vous devriez manger pour perdre ou maintenir votre poids, ce que vous allez faire pour rester actif et comment vous allez façonner votre menu sans gluten. De plus, l’élimination de certaines sources de gluten peut signifier l’élimination des vitamines et des fibres que vous devrez dériver d’autres sources.

Vous aimerez aussi :