Savoir utiliser une pendule d’échecs pour gagner

Savoir utiliser une pendule d’échecs pour gagner

Lors d’une partie officielle de jeu d’échecs, le temps de réflexion de chaque joueur est limité par la cadence de jeu. Il s’agit d’une valeur qui est contrôlée par la pendule. Cette dernière possède deux pendules partagées une à une pour chacun. Il est important de savoir utiliser donc cet objet lors d’un jeu d’échecs, car il joue un rôle très important. Il faut noter que l’outil se décline en plusieurs modèles. Donc, il convient de le connaître également. Enfin, afin d’assurer de pouvoir gagner, il est essentiel de savoir utiliser la pendule. Voici donc tout ce qu’il faut savoir sur la pendule et son usage afin de remporter la victoire lors de votre prochain jeu d’échecs.

En quoi consiste une pendule d’échec ?

Comme on a évoqué tout à l’heure, la pendule d’échec est un objet qui permet de limiter la cadence de jeu d’un jour lors d’une partie d’échecs. Elle est constituée de deux horloges, une pour chacun des joueurs, et qui marche de manière alternative. Seule la pendule du jouer qui possède le trait tourne. De l’autre côté, celui de son adversaire est arrêté durant qu’il joue. Actuellement, on distingue deux types de pendules : les pendules mécaniques et les pendules électroniques. Les pendules mécaniques sont ceux qui datent d’antan, qui font encore le son du tictac durant la partie. C’est la position des aiguilles qui détermine l’intégralité du temps alloué avant que chaque joueur ne commence sa partie. Pour un temps de réflexion de 15 minutes par exemple,  les pendules seront réglées à six heures moins quart.

Avant que le temps alloué ne se termine, les aiguilles hissent un drapeau, généralement de couleur rouge. Si le drapeau tombe, cela veut dire que le temps a été dépassé. On trouve encore ce genre d’objet dans certains magasins. Les pendules électroniques quant à eux sont des modèles digitaux. Son avantage se trouve sur le fait qu’il est tout à fait possible de régler la cadence à la seconde près. On y trouve également différentes pendules pré-programmées. Ce genre de pendules permet aussi l’usage de cadences particulières avec incrément de temps. Aujourd’hui, c’est le type de pendule le plus utilisé du fait qu’il est plus facile à utiliser. Par ailleurs, il est très moderne et permet de jouer et limiter le temps avec précision.

Comment faire usage d’une pendule d’échec ?

Avant une partie d’échecs, la première chose à faire est de régler la cadence. Les noirs devront pour ce faire appuyer sur le balancier s’il s’agit d’une pendule mécanique, ou le bouton « start » pour la pendule électronique. Ce geste très simple permet de déclencher la pendule des blancs. Chaque joueur joue donc son entretemps, mais après chaque coup, chacun doit arrêter sa pendule. Cela ne permet pas uniquement d’arrêter son pendule, mais démarrer par la même occasion celle de son adversaire. Pour déclencher correctement, il faut l’actionner en même temps avec la main qui a bougé la pièce. La partie et l’usage de la pendule d’échec fonctionnent de la même manière jusqu’à la fin de la partie. Néanmoins, vous pouvez appuyer sur le bouton-stop si vous souhaitez appeler l’arbitre.

C’est aussi le cas pour ceux qui souhaitent abandonner une partie.  On désigne un joueur qui ne dispose plus que de quelques minutes sur sa pendule par un zeinot. Il s’agit d’un mot allemand, signifiant pénurie de temps. Le joueur perd lorsque son drapeau tombe. Il faut noter qu’il existe trois sortes de cadences de jeu lors d’un jeu d’échecs. En premier, il y a la cadence considérée comme classique, normale ou lente. Cette cadence donne à chaque joueur au moins une heure pour jouer. On distingue aussi la cadence rapide qui permet à chaque joueur de jouer 20 minutes. Enfin, le blitz qui dire éclair où le temps est juste de 5 minutes.

Vous aimerez aussi :

Espace chic