Pompe à vélo : Notre guide bien choisir !

Pompe à vélo : Notre guide pour bien acheter !

Faisant partie des accessoires incontournables dans la mécanique, la pompe à vélo est sûrement l’outil qu’un cycliste devrait garder à portée de main. Pour parer à toute crevaison en cours de route, j’emporte toujours la mienne, accrochée à mon porte-bidon quand je pratique sur les pistes ou en randonnée.

Zéfal Profil Max FP30 : la meilleure pompe à vélo ?

Parmi les modèles de pompe à vélo qui sont passés sous mes yeux, la Zéfal Profil Max FP30 est sûrement celle que je préfère. Offrant une grande stabilité et une ergonomie d’usage, cette pompe à pied me permet un gonflage rapide de mes roues avant et arrière.

Le simple hic que j’ai pu rencontrer sur cette pompe est sa base assez large, le rendant trop encombrant pour pouvoir se glisser dans mon sac. Plus de précision sur le manomètre serait également la bienvenue.

Promo
Zéfal pompe à pied FP 30 rouge
116 Commentaires
Zéfal pompe à pied FP 30 rouge
  • SYSTÈME Z-SWITCH: Raccord intelligent assurant un passage de valve instantané et intuitif par simple coulissement d'une cassette. Compatible Presta/Schrader/Dunlop.
  • RACCORD LONG: Accès à la valve plus facile.
  • MANOMÈTRE AVEC LOUPE: Lecture facilitée grâce à la loupe intégrée.
  • CROCHET DE BLOCAGE INTÉGRÉ: Pour la poignée et le raccord.
  • ACCESSOIRES DE GONFLAGE INCLUS:Aiguille et cône pour les ballons et matelas pneumatiques.

Les différents types de pompes à vélo

L’achat d’une pompe à vélo ne se fait pas sur un coup de tête, il est nécessaire de peser le pour et le contre sur chaque modèle. Voici les différents systèmes de gonflage les plus en vogue aujourd’hui :

La pompe à main

Légère et facile à empoigner, la pompe à main peut vous accompagner n’importe où sans pour autant vous alourdir. Personnellement, je la conseille pour les longs treks en vélo. Toutefois, utilisez-la uniquement pour vous dépanner en attendant d’arriver au prochain garage et non pour entretenir votre pneu. En effet, comparée aux autres modèles, elle ne produit pas beaucoup d’air. Il vous faudra pomper pendant presque une demi-heure pour atteindre les 7 bars, sans compter la fatigue au niveau de votre bras.

Par ailleurs, la pompe à main n’est pas équipée d’un manomètre. Il vous sera difficile de déterminer si la pression d’air dans votre pneu est assez pour supporter votre poids ou non. L’utilisation d’une pompe à main est par exemple conseillée si vous avez une chambre à air de rechange vous donnant ainsi la possibilité de la regonfler sur le bord de la route.

pompe a velo

En termes de choix, je préconise d’adopter un modèle en aluminium équipé d’un système de fixation sur le porte-bidon. Comparés aux pompes en plastique, ils ont l’avantage de ne pas se déformer à la chaleur et d’offrir une durée de vie plus longue.

La pompe à CO2

Si vous n’avez pas envie de vous fatiguer sur le bord de la route à regonfler votre pneu, je vous préconise la pompe à CO2. Elle a l’avantage de fonctionner avec des cartouches de CO2 permettant ainsi un gonflage simple et rapide.

L’inconvénient est que vous devrez toujours avoir à disposition plusieurs cartouches de CO2 si vous ne voulez pas pousser votre vélo elliptique jusqu’à la prochaine station. Au moins, pensez à bien l’installer correctement sur la pompe avant de commencer le gonflage. En cas de fuite, le gaz s’éparpille dans l’air et vous n’aurez plus de moyen pour regonfler votre pneu.

La pompe à pied

Ce modèle de pompe à vélo complète toutes les lacunes de la pompe à main. La pompe à pied est équipée d’un manomètre pour mesurer la pression, offre un débit d’air plus élevé et donc un gonflage plus rapide. Je le recommande pour l’entretien de vos pneus, pour vérifier la pression d’air ou pour assurer un parfait gonflage avant chaque sortie.

Si vous pensez acheter une pompe à pied, optez pour un modèle doté d’une structure assez lourde pour une meilleure stabilité. Ici encore, optez pour des articles en métal ou en aluminium, et non en plastique.

L’inconvénient : vous ne pouvez pas les emporter dans votre sac ni à l’arrière de votre maillot à cause de leur poids.

Comment choisir une pompe à vélo ?

Beaucoup de personnes font l’erreur d’acheter une seule pompe à vélo et pensent qu’elle pourra leur servir dans toutes les situations. Pour ma part, je conseille avant tout de vous poser les bonnes questions : de quelle manière allez-vous l’utiliser ? De quel type de pneu est équipé votre vélo ? Quand aurez-vous besoin de votre pompe ?

Voici quelques points clés à prendre en compte pour bien choisir le modèle de pompe que vous devrez acheter.

Acheter une pompe en fonction du type de pneu

Les pneus de vélo ne sont pas tous les mêmes, ils sont produits en fonction du terrain et du type de sport qui leur est destiné. La pression d’air qu’ils peuvent supporter varie également d’un modèle à un autre.

Pour un pneu tout terrain, adoptez une pompe avec un corps large offrant un plus grand débit d’air afin de pouvoir le gonfler rapidement. Pour un pneu de piste, les modèles plus fins vous permettront un pompage plus régulier et ainsi atteindre la pression nécessaire de 7 bars. Enfin, les pneus de vélos à usage journalier, avec une pression de 5 bars, sont mieux adaptés aux pompes avec une taille moyenne.

Acheter une pompe en fonction de l’utilisation

Le principe est simple, adoptez une pompe légère pour pouvoir l’emmener avec vous durant vos sorties et un modèle plus lourd pour l’entretien à la maison. Les pompes à main et à CO2 sont ainsi mieux conseillées pour le regonflage en cas de crevaison. Les pompes à pied sont plus recommandées afin de préparer vos pneus pour la sortie et l’entretien dans votre domicile.

 

Vous aimerez aussi :

Cet article vous a aidé ?

Cliquez sur une étoile pour voter.

Note moyenne / 5. Votes :

Espace chic