Des alliances pour sceller votre union

Une cérémonie de mariage sans un échange d’alliances n’est pas un mariage ! Voilà tout ce que les gens ont en tête en cas d’une absence d’une offrande de bagues. Mais s’il est vrai que toute union doit être scellée par cet échange, qu’en est-il réellement sur ce que dit la loi ? Suivez cet article informatif qui vous dévoilera le secret de ces bagues de mariage !

L’échange de bagues de mariage est-il forcé ?

Il semble bien qu’un échange d’alliances n’est pas défini dans le code du mariage civil, aucun texte ne précise qu’en cette circonstance, les époux doivent se donner mutuellement une alliance pour conclure leur mariage. La loi n’exige que la présence au moins d’un témoin majeur qui signera avec les époux et le maire le registre d’état civil lorsque les époux auront prononcé le « oui, j’accepte ».

Il est donc clair que l’échange d’anneaux n’est qu’une tradition ancestrale bien ancrée dans les mœurs et coutumes, et ce, depuis des siècles et des siècles !

Les anneaux et la tradition

D’où vient cette tradition qui veut qu’un mariage soit scellé par un échange d’alliances entre les époux ? Elle trouve sa source dans l’Antiquité, où les gens ont choisi l’anneau pour sa forme circulaire qui n’a ni de début ni de fin. C’est pour cette raison que l’anneau a été retenu pour sceller l’union de deux personnes et non pas un autre. Et il fut donc admis comme le symbole de l’amour que se juraient les époux, faisant le vœu de s’aimer éternellement jusqu’à ce que la mort les sépare !

Il semble donc que l’échange d’alliances entre les mariés ne soit qu’une pure tradition qui s’était prolongée depuis l’Antiquité jusqu’à nos jours !

Les anneaux dans les mariages civils et religieux

Un échange d’alliances peut bien se dérouler lors du mariage civil devant le maire et les témoins, accompagné d’une petite phrase que les époux se prononcent, perpétrant ainsi la tradition. Mais ils ne sont pas obligés de le faire, et personne ne les oblige s’ils veulent que cet échange ait lieu au cours de la cérémonie nuptiale ou autre part ailleurs.

Toutefois, si le mariage doit être amené dans une église ou un lieu de culte, l’échange d’alliances pourra s’effectuer en ces lieux, synonyme de scellement de l’union sacrée devant le Créateur et l’assemblée de croyants. Les époux pourront alors prouver devant Dieu et devant les hommes les preuves de leurs sentiments réciproques.

Vous aimerez aussi :

Cet article vous a aidé ?

Cliquez sur une étoile pour voter.

Note moyenne / 5. Votes :

Espace chic